« PREMIERE... »

Depuis février 2005, j’enchaîne les démos et séminaires. Nous sommes maintenant en avril 2005, on vient de me demander d’ouvrir la première académie de parkour à Erith. Cette ville se situe à 30 minutes en train de la station Waterloo Est. Les dires étaient les suivant:” Forrest, j’aimerais monter la première académie de Parkour ici (uk), la seule personne que je connaisse, qualifiée et compétente pour s’en occuper, c’est toi. Est ce que cela t’intéresserait?” Ma réponse fût simple: ”Pourquoi pas ça peut être cool mais à une condition; je ne veux personne derrière moi pour me dire ce que j’ai à faire, je structure les séances comme je l’entends.”Un sourir et une poignée de main et le deal est fait: «Merci Ez pour l’opportunité».

Nous sommes le jeudi 18 mai 2005, il est 18h, 8 personnes sont présentent pour ce premier cours.” 2 heures à tenir me dis je, c’est parti! La première académie de parkour sur le territoire Anglais est officiellement lancée. Le nombre de participants ne cessait d’augmenter d’une semaine à l’autre. Après 2 mois et démi, 32 personnes étaient là, enchaînant les exercises, tranpirant et souriant.” J’aime cette ambiance ”.

En octobre de la même année, après une des classes, le gardien du gymnase qui était aussi prof de gymnastique me dit qu’il est désolé mais qu’il va falloir que j’arrête mes activités ici. Il prétexte un problème d’assurance. “Bref...!”Je n’insiste pas ...Chanceux, un gymnase dans l’ouest de Londres; “Moberly Sport centre” nous donna la possibilité de continuer cette aventure.

Vu le succés de ce cours, il était clair que j’avais besoin de quelqu’un pour m’assister. La seule personne qui me venais à l’esprit et qui je pensais avoir les meilleures qualités pour ce rôle était Dan Edwardes. Si j’étais si sur de mon choix, c’est parce que plusieurs semaines auparavant, il m’avait demandé s’il pouvait s’entrainer avec moi pour accroître ses aptitudes physiques et techniques. Nous avons passé énormement de temps ensemble (tous les jours pendant des heures). J’ai appris à le connaître et à découvrir son potentiel. Mon choix n’était pas de l’avis de tout le monde mais moi j’en étais sûr… Même s’il a fallut que je me batte et que j’insiste pour que cela se fasse, en Décembre 2005, pour la première séance à Moberly, Dan et moi avons pris un malin plaisir à structurer et conduire cette classe pour ces 34 nouvelles têtes.

Durant cette même période, après avoir entendu parlé de l’académie, différents organismes semblaient vouloir introduire ce format dans les écoles. Saint Augustin, le mardi après midi de 15h45 à 17h15 et QK le jeudi après midi à la même heure, elles fûrent les premières écoles à essayer et à approuver notre tandem ici à Londres. Nous étions là pour seulement 5 semaines :) Je les remercient vivement de la confiance qu’ils nous ont porté et de nous aider encore aujourd’hui à nous permettre de faire avancer notre (Parkour Generations) programme éducatif. Je dois avouer que je suis particulièrement fière de voir que tous ces efforts sont encore aujourd’hui récompensés. Chaque annee de plus en plus d’intitutions sont intéressées.

”Il y a toujours une PREMIERE... dans une histoire, MAIS c’est toujours mieux de ce l’entendre dire par ce qui l’on vécue”



« FIRST... »

Since February 2005, I had been involved in parkour performances and workshops. It is now April 2005, I have just been asked to open the first Parkour Academy at Erith, which is about 30 minutes away from Waterloo East Station. These were the words: “ Forrest, I would like to open the first Parkour Academy here in England, the only person that I know who is qualified and capable to take care of it, is you. Would you be interested?” My answer was simple: “Why not, it can be fun but I have one condition; I don’t want anybody behind me telling me what I have to do. I will structure and lead the sessions the way I want.” A smile, a shaking hand and the deal was done. “Thanks Ez for the opportunity”.

It is 6 pm, Thursday 18th of May 2005, 8 people attend the first class. Two hours, I said to myself, let’s go! The first Parkour Academy in England is officially launched. The number of people constantly increased week after week. After 2,5 months, 32 people were in attendance, working out hard, sweating and smiling. “I love this atmosphere...”

In October, after one of the classes, the guardian of the gym who was a gym coach as well, came to me and said that he is sorry but I will have to stop running the sessions here. His reasons were apparently insurance issue. ”Alright...”I do not insist... Luckily, a gym located in west London “Moberly Sport Centre” gave us the opportunity to carry on the adventure.

Due to the success and increased numbers of practitioners, it was obvious that I would need somebody to assist me. The only person with the best skills for this role I could think of was Dan Edwardes. I was very certain about this choice because several weeks ago he asked me to train with him to improve his physical and technical skills. We spent a lot of time together (few hours every day) and I learned to know more about him and his potential. Not everybody was happy with my choice, but I was very certain... Even though, I had to fight for it, in December 2005 at the first parkour class in Moberly, Dan and I enjoyed together structuring and leading it in front 34 new practitioners.

At the same period, after hearing about the Parkour Academy, some organisations wanted to introduce and set up a similar format in schools. St Augustin, on Tuesdays 3.45 to 5.15pm and QK on Thursdays at the same time were the first schools to accept and implement parkour classes in London. We were supposed to run the sessions for only 5 weeks :) I would like to thank them very much for trusting us and for still helping us out today with pushing forward our (Parkour Generations) educational program. I’m particularly proud to see that all those efforts are still awarded today. Every year more and more schools are interested...

“There is always a FIRST...in the story, BUT it’s always good to hear about it from the people who lived it and were part of it”